切り切りMme

自作の切り絵を紹介する

点描色付け試み①ーセザンヌ③

ゴールデンウイークも後半だそうで、ニュースでは交通機関の混雑が報道されていましたが、帰省という声も聞き、学校も丸5日間のお休みですから子供たちを連れて親御さんも大変でしょうね。早くも熱中症という言葉も耳にするようになりました。うちではジャスミンの甘い香りがしてきました。去年かなり根治したので今年は大人しく喜んでいたら、何と塀を越えて向かいの一人暮らしの奥さんのおうちの庭で咲き乱れています。申し訳なさで黙して頭を下げるのみ。さて、御孫さんが来られるやら。

考えれば、印象派セザンヌを新印象派の点描技法でするというのも、とんでもない組み合わせですが、思慮ない偶然というか、苦し紛れの策。カッタ―で切った小さい丸を一つずつ貼り合わせるのに根負けして、パンチで空けたのも組み合わせることにしました。

f:id:masasarah:20150503064207j:plain

Lorsque le tableau est regardé à une certaine distance, les points de couleur ne peuvent être distingués les uns des autres et se fondent optiquement les uns aux autres. L'aspect visuel obtenu est différent de celui obtenu en mélangeant des couleurs sur une palette et en les appliquant ensuite sur la toile. Certains décrivent le résultat comme plus brillant ou plus pur car le mélange est réalisé par l'œil et non par le pinceau. L'explication pourrait être liée aux théories sur l'additivite et la soustractivite des couleurs : habituellement, lorsque des couleurs sont produites par un mélange de pigments, la soustractivité joue (chaque pigment absorbe un ensemble de fréquences du spectre lumineux, le mélange des pigments renvoie l'ensemble des fréquences non absorbées). Ainsi, mélanger des pigments de cyan, de magenta et de jaune (les couleurs primaires soustractives) produit une couleur proche du noir. En revanche, lorsqu'on mélange des couleurs produites par des sources de lumière, c'est l'additivité qui joue son rôle : le mélange de faisceaux lumineux des trois couleurs rouge, vert et bleu produit une lumière proche du blanc puisque l'ensemble des fréquences visibles se trouve représenté. Les écrans de télévision, par exemple, utilisent ce système.